La révision du droit successoral, y compris les nouveaux qotas obligatoires, devrait entrer en vigueur en 2022.
(Extrait du texte de Mendo AG Info Oct. 2020)

Situation actuelle au Parlement

La révision du droit des successions a déjà été traitée par le Conseil des Etats lors de la session d’automne de l’année dernière et a subi quelques ajustements par rapport à la proposition du Conseil fédéral. Le Conseil national l’a traité le 22 septembre 2020. Le Conseil national a adopté en grande partie les mêmes résolutions que la petite chambre.
Une demande de soutien pour les partenaires civils n’avait aucune chance dans les deux chambres. Il n’y a que deux points sur lesquels les conseils ne sont pas d’accord. Le dossier sera donc renvoyé au Conseil des Etats, qui le traitera probablement lors de la prochaine session d’hiver.

Préoccupations essentielles – ajustement des parts obligatoires

Ici, le Conseil national a suivi le Conseil des États et a également décidé de réduire les parts obligatoires des descendants. Aujourd’hui, la part obligatoire des descendants est ¾ du droit légal d’hériter. Il est maintenant prévu de réduire ce chiffre à la moitié. Le droit à une part obligatoire des époux et des partenaires enregistrés n’est pas affecté, tandis que celui des parents est complètement supprimé :

 

Portions obligatoires nouveau droit des successions Suisse
Révision du droit des successions en Suisse (Image : Mendo AG)


Ajustements en cas de divorce / divorcé

Les personnes divorcées n’ont aucun droit légal d’héritage entre elles et les dispositions testamentaires ne s’appliquent plus – ce qui était déjà le cas dans le passé. La révision introduit une petite clarification concernant les dispositions testamentaires : Celles-ci cessent d’être valables, sous réserve d’un ordre dérogatoire.
Or, le conjoint survivant perd déjà son droit à une part obligatoire au moment de l’introduction de la procédure de divorce.

 

Effets sur les contrats de mariage

Le Conseil national et le Conseil des États ne sont pas encore d’accord sur ce point. Le Conseil des Etats et le Conseil fédéral souhaitent une nouvelle protection de la part obligatoire (en faveur des descendants) en cas de proposition d’attribution par le biais d’un contrat de mariage (art. 216.2 du Code civil suisse). Cela limiterait quelque peu la possibilité de traitement NPF entre conjoints. Le Conseil national souhaite supprimer cet amendement.

Bénéficiaire du conjoint survivant avec une prestation.

Si le testateur accorde au conjoint survivant (dans le cas d’enfants communs) un usufruit sur l’ensemble de la succession, le conjoint survivant peut aujourd’hui reprendre ¼ de la succession en tant que propriété (3/4 = usufruit uniquement) ; la part en tant que propriété est alors portée à la moitié.

Contrats d’assurance et actifs 3a

Contrairement à une version antérieure, “seules” les valeurs de rachat doivent encore être prises en compte dans le droit des successions. Conformément aux articles 476 et 529 du CC, les valeurs de rachat continuent d’être ajoutées à la succession pour calculer la part obligatoire. Ainsi, la prestation d’assurance ne sera toujours pas incluse dans la succession. Comme auparavant, les valeurs de rachat des polices d’assurance mixte et de capitalisation sont donc prises en compte dans le calcul de la part obligatoire.
Les solutions de compte du pilier 3a seront désormais également prises en compte de cette manière (nouvelle réglementation selon ZGB 476.2 et 529.2). Jusqu’à présent, les comptes bancaires 3a ont été entièrement comptabilisés comme faisant partie de la succession – bien que les opinions divergent ici.

Quelle est la prochaine étape ?

Si les deux chambres parviennent à un accord au cours de l’hiver, pourrait
la révision entrera en vigueur en 2022.

Vous souhaitez obtenir des conseils en matière d’homologation ?

Organiser une première consultation gratuite

 

Les parts légales d’héritage et les parts obligatoires sont actuellement encore valables

Créer un testament - ordre de succession et parties obligatoires

 

Partage de l’héritage et des parts obligatoires dans le cas de personnes non mariées

Création d'un testament - ordre de succession sans lien de parenté - parts obligatoires

 

Comment rédiger un testament ?

Un testament peut être rédigé à la main à tout moment et est juridiquement valable, à condition qu’il contienne une volonté sans équivoque et qu’il soit daté et signé. Vous pouvez télécharger des exemples d’exemples ici.
Nous sommes également heureux de vous aider personnellement à rédiger un testament, en apportant notre perspective globale au processus.
Contactez-nous pour une rencontre gratuite et sans engagement :

Organiser une première consultation gratuite Télécharger les modèles de testament maintenant

Appelez-nous, nous sommes impatients de vous entendre :
(Mo-Fr 10 à 18 heures)
Fribourg: 026 347 16 16
Viège: 027 945 66 60
Zürich-Opfikon: 043 211 61 61
Berne: 031 970 38 80
Thoune: 033 225 01 60

 

  • Télécharger la brochure FINA

Sujets liés

  • Testament

    Création d’un testament type

  • Procuration pour les soins de santé

    Création d’un mandat pour cause d’inaptitude type

  • Directives anticipées

    Modèle de directives anticipées

  • Procuration

    Modèle de procuration pour le conseil

  • Protéger les partenaires

    Protéger les partenaires de cohabitation

  • Comparaison de la protection juridique

    Comparaisons neutres des assurance de protection juridique

  • Paquet de sécurité juridique FINA

    Une innovation unique en Suisse :
    Sécurité juridique et autodétermination complètes

Nos services en un coup d'œil

  • Consultation

    Le fait de n'avoir un seul interlocuteur pour tous les domaines de la planification financière vous permet d'économiser beaucoup de temps et d'argent

  • Immobilier

    Réalisez le rêve de posséder votre propre maison ou de vendre votre propriété

  • Prévoyance

    Votre prévoyance est votre avenir. Vous pourrez ainsi planifier de manière ciblée et avec succès les plus longues de vos vacances.

  • Protection

    63 % des Suisses sont surassurés ou même doublement assurés. Notre devise : "Le moins d'assurances possible, mais autant que nécessaire sur le plan existentiel !

  • Conseil fiscal

    Installez-vous. Nous réduisons vos impôts

  • Sécurité juridique

    Avec nous, faites valoir vos droits. En outre, nous vous aidons à être capable d'agir de manière autonome dans toutes les situations de la vie.

  • Investissement

    Comment obtenir un rendement attractif avec des investissements écologiquement et socialement durables.

  • Consultation

    Le fait de n'avoir un seul interlocuteur pour tous les domaines de la planification financière vous permet d'économiser beaucoup de temps et d'argent

  • Immobilier

    Réalisez le rêve de posséder votre propre maison ou de vendre votre propriété

  • Prévoyance

    Votre prévoyance est votre avenir. Vous pourrez ainsi planifier de manière ciblée et avec succès les plus longues de vos vacances.

  • Protection

    63 % des Suisses sont surassurés ou même doublement assurés. Notre devise : "Le moins d'assurances possible, mais autant que nécessaire sur le plan existentiel !

  • Conseil fiscal

    Installez-vous. Nous réduisons vos impôts

  • Sécurité juridique

    Avec nous, faites valoir vos droits. En outre, nous vous aidons à être capable d'agir de manière autonome dans toutes les situations de la vie.

  • Investissement

    Comment obtenir un rendement attractif avec des investissements écologiquement et socialement durables.