Pendant 20 ans, un planificateur financier a analysé des milliers de ménages et a constaté que les mêmes erreurs se répétaient sans cesse. Les éviter peut vous faire économiser une petite fortune à long terme.

“Après tant d’années, vous reconnaissez certains schémas récurrents et certaines idées fausses. Comme le sujet de l’assurance et de la finance est compliqué, les erreurs sont pratiquement impossibles à éviter.
Il est donc compréhensible que les solutions sous-optimales soient la règle plutôt que l’exception pour la plupart des gens !”
Samuel Clemann, planificateur financier suisse certifié et économiste d’entreprise NDS HF

 

 

1ère erreur : Souscrire les mauvaises polices d’assurance

Le ménage moyen dépense bien plus de 200 000 CHF en assurance au cours d’une vie. Selon mon estimation personnelle, les ménages privés “perdent” dans ce domaine au moins 30 000 CHF au cours de leur vie professionnelle en raison de mauvaises décisions. C’est pourquoi cela vaut la peine d’y réfléchir un peu plus attentivement, n’est-ce pas ?

 

La stratégie générale en matière d’assurance n’est pas optimale. Il est surprenant de constater que l’accent est rarement mis sur les risques existentiels sensibles, mais bien trop souvent sur des futilités. Même les experts se concentrent trop souvent sur les “mauvais” risques ou les risques moins importants. Cela est dû, entre autres, à une erreur de raisonnement typiquement humaine, l’heuristique de disponibilité.

 

Exemple d’heuristique de disponibilité

Sans entrer dans les détails, voici un exemple intéressant. Ensuite, nous passerons directement aux deux principes importants de l’optimisation d’assurances :

Les accidents sont plus dramatiques, font les gros titres dans les médias et restent donc mieux ancrés dans nos esprits que les maladies.
Par conséquent, le risque d’accident est généralement sur-assuré et il existe des lacunes dans la couverture des maladies.

Les dangers sont instinctivement mal évalués.

À quoi pensez-vous quand vous pensez au handicap ?
La plupart des gens pensent aux accidents, aux fauteuils roulants et à la paraplégie. Cependant, seul une personne invalide sur cent est paraplégique.

Les handicaps sont 12 fois plus susceptibles d’être causés par une maladie que par un accident, et plus de la moitié de ces handicaps sont des maladies mentales.

 

Pour être correctement assuré, il est donc important de considérer le montant des dommages et la probabilité de leur survenance de manière rationelle.

En outre, il faut toujours savoir que la prime d’assurance comprend également les éléments suivants :

  • Coûts administratifs, de conseil et bénéfices
  • Cas de fraude à l’assurance

“En gros, une assurance coûte en moyenne plus cher que le risque qu’elle couvre. Il faut donc souscrire le moins de polices d’assurance possible, mais autant qu’il est existentiellement nécessaire.”

 

Ces deux principes conduisent donc à une protection optimale de l’assurance :

 

1. les personnes avant les choses !

Qu’est-ce qui est le plus important : votre santé ou votre vélo ?

Votre conjoint ou votre voiture ?

Vos enfants ou vos meubles ?

Dans la plupart des ménages, les “objets” sont mieux assurées que les personnes ! Si le téléphone portable tombe, il doit être assuré, tout comme le vélo qui est volé.

Toutefois, un vélo volé peut être remplacé dans certaines circonstances. Toutefois, si vous devez dépenser 30 000.- par an  en raison d’un handicap, l’existence de la famille pourrait être menacée.

C’est pourquoi il faut toujours faire passer les gens avant les choses.

Vous trouverez ci-dessous les deux lacunes de couverture de loin les plus courantes en Suisse. Ce sont les premières choses que vous devez examiner : (ou demandez à un planificateur financier de faire le calcul)

  • Combien recevrai-je, ainsi que ma famille, si je deviens invalide pour cause de maladie ? (probabilité d’occurrence 12 %)
  • Combien recevrai-je pour vivre chaque mois à l’âge de 65 ans ? (probabilité d’occurrence 95%)

Combler ces lacunes contribue bien plus à une meilleure qualité de vie que d’assurer toutes les “choses”.

Bien entendu, la protection des biens et des actifs comporte également des risques existentiels. Passons maintenant au deuxième principe.

 

2. Les grands risques avant les petits !

Le fait que l’assurance complémentaire d’une assurance maladie soit bonne ne dépend pas du fait qu’elle paie 100.- de plus pour l’abonnement de fitness ou les lunettes. Il s’agit bien plus de savoir si certaines couvertures “vie et mort” sont incluses. La couverture complémentaire la plus importante est donc le supplément hospitalier.

Un autre exemple :
Deux tiers des propriétaires du canton de Berne n’ont pas d’assurance contre les tremblements de terre. Tous ont une assurance ménage. Assurer une somme de 80 000 CHF pour l’inventaire du ménage est à peu près aussi cher qu’une police d’assurance contre les tremblements de terre d’un million de CHF.

Si tout le contenu du foyer brûle, il s’agit certainement d’une perte importante qui ne peut pas être facilement remplacée. Mais si un tremblement de terre détruit la maison et que la banque exige alors 600 000.-de remboursements hypothécaires, cela signifie la ruine pour la plupart des gens. Par conséquent, l’assurance contre les tremblements de terre pourrait être considérée comme encore plus importante que l’assurance ménage.

Une police d’assurance doit avant tout couvrir les risques menaçant l’existence. Si ces derniers sont rares, la prime est d’autant plus faible.

Par conséquent, il faut couvrir les grands risques avant les petits risques.

Quels sont les risques les plus importants et comment les classer par ordre de priorité ?

 

Assurances classées par ordre d’importance

(Avertissement : la section suivante ne constitue pas une recommandation générale. Faites analyser votre situation individuelle et assurez-vous en conséquence).

Cette liste de priorités est le résultat de nombreuses réflexions et recherches. La liste tient compte, entre autres, du montant maximal des dommages et de la probabilité d’occurrence. Plus on monte dans la hiérarchie, plus il est important d’assurer cet écart.

Ils sont obligatoires :
Assurance maladie LAMal
Responsabilité civile automobile

 

En fonction de votre situation de vie, la liste est différente.

A partir du point 9, l’auteur renonce actuellement à la couverture et supporte lui-même ces risques.

1. la planification de la retraite. Épargner pour les vacances les plus longues de sa vie
(Pas d’assurance, mais la plus importante lacune à combler)

2. Assurance responsabilité civile privée (éventuellement avec conducteur tiers supplémentaire, etc.)
3. Assurance invalidité (la rente privée de l’AI dans le pilier 3a)
4. Assurance du bâtiment, y compris l’assurance contre l’eau et les tremblements de terre
5. Assurance complémentaire d’hospitalisation modèle Flex avec franchise
6. Assurance de protection juridique, y compris cyber (protection juridique Internet)
7. Assurance invalidité pour enfants et l’assurance complémentaire pour appareils dentaires
8. Voiture casco partielle

9. Assurance ménage
10. Assurance complémentaire pour l’assurance maladie ambulatoire
11. Couverture du foyer et de la famille en cas de décès
12. Assurance pour chien
13. Voiture casco complète
14. Vol simple en dehors du domicile
15. L’assurance voyage
16. Assistance aux véhicules et aux personnes
17. Assurance accidents privée
18. Assurance du contenu du foyer
19. Assurance accidents des passagers d’une voiture

 

Dernier conseil : comparer permet d’éviter les coûts supplémentaires !

Dans certains cas, les mêmes services sont assurés deux ou trois fois plus chers que la solution la moins chère. Cependant, la qualité et les performances sont tout aussi importantes.

 

Souhaitez-vous être aidé dans l’évaluation de vos polices d’assurance ?

FINA prépare pour vous un contrôle professionnel des assurances, comprenant une évaluation et des offres comparatives neutres.

Versicherungscheck machen lassen  Eine Frage stellen

 

 

Weiter Teil 2, zum teuersten der drei Fehler überhaupt  Weiter Teil 3

 

Enfin la vue d’ensemble et des finances parfaitement réglées avec le système de planification FINA

Souhaitez-vous obtenir des finances réglées, de la clarté et une vue d’ensemble avec un minimum d’efforts ? Et dans les six domaines ?
Impôts, immobilier, pensions, investissements, assurances et sécurité juridique ?

Le système FINA Plan est un processus structuré unique qui facilite considérablement la gestion des finances, des impôts et des assurances.

En outre, vous obtenez un ordre, une clarté et une vue d’ensemble sans précédent de tous les domaines.

Jetzt mehr über das FINA Plansystem erfahren

 

 

 

  • FINA Plansystem : "Enfin la vue d'ensemble avec des finances parfaitement réglées".

Weitere interessante Themen

  • Pensionierung planen

    Alle Tipps und Infos

  • Haushalts-budget

    Schnell und einfach ein Budget erstellen

  • Haus kaufen

    Alles zum Thema Immobilien

  • Steuerberatung

    So sparen Sie Steuern

  • Hypothekenrechner

    Was kann ich mir leisten?

  • Geld sparen

    So sparen Sie in allen Bereichen

  • FINA Plansystem

    Endlich den Überblick und perfekt geregelte Finanzen

  • Checklisten

    Alle Checklisten für Ihre Finanzen

  • Finanzrechner

    Rechner, Vergleiche und Algorithmen

  • Artikel zum Thema sparen:

  • Geld sparen ohne Verzicht

    So sparen Sie ohne zu verzichten

  • Miete senken

    Tiefer Referenzzinssatz senkt Miete

  • Teuerste Fehler

    Bei Steuern + Versicherungen

  • Beratung

    Kostenloses Erstgespräch buchen

  • Consultation

    Le fait de n'avoir un seul interlocuteur pour tous les domaines de la planification financière vous permet d'économiser beaucoup de temps et d'argent

  • Immobilier

    Réalisez le rêve de posséder votre propre maison ou de vendre votre propriété

  • Prévoyance

    Votre prévoyance est votre avenir. Vous pourrez ainsi planifier de manière ciblée et avec succès les plus longues de vos vacances.

  • Protection

    63 % des Suisses sont surassurés ou même doublement assurés. Notre devise : "Le moins d'assurances possible, mais autant que nécessaire sur le plan existentiel !

  • Conseil fiscal

    Installez-vous. Nous réduisons vos impôts

  • Sécurité juridique

    Avec nous, faites valoir vos droits. En outre, nous vous aidons à être capable d'agir de manière autonome dans toutes les situations de la vie.

  • Investissement

    Comment obtenir un rendement attractif avec des investissements écologiquement et socialement durables.