Assurance commune, semi-privée ou privée ?
Quelles sont les offres les plus avantageuses et les moins chères ?

La variété des offres d’assurances complémentaires en Suisse est énorme. En tant que client, vous pouvez choisir auprès de votre caisse d’assurance maladie un large éventail de couvertures complémentaires à l’assurance de base, telles que la protection étendue à l’étranger, les traitements dentaires correctifs, la médecine alternative ou l’assurance complémentaire d’hospitalisation. Mais qu’est-ce qui se cache derrière tout cela ? Et quelle couverture a du sens ? Il n’est certainement pas possible de donner une réponse globale à cette question, mais je voudrais expliquer brièvement les différences entre les différentes couvertures hospitalières.

Division commune hospitalière.

La division hospitalière commune correspond à l’assurance maladie obligatoire. Le traitement doit être conforme aux exigences de la loi sur l’assurance maladie et doit donc être efficace, économique et rapide. Ainsi, cela correspond à la méthode de traitement la plus favorable qui mène au succès, ce qui inclut généralement des traitements par le médecin assistant, une chambre partagée à l’hôpital et, dans le cas de traitements non urgents, des temps d’attente de plusieurs semaines pour les spécialistes. La couverture qui est souvent disponible dans l’assurance complémentaire hospitalière commune permet au patient d’être traité en dehors du canton de résidence sans frais supplémentaires.

Division semi-privée

L’assurance complémentaire de la division semi-privée est soumise à la loi sur le contrat d’assurance et n’est donc pas soumise au principe de rentabilité comme l’assurance de base. Les assurés semi-privés et privés bénéficient donc d’un meilleur traitement ; le facteur coût n’est ici que secondaire. Cela permet, par exemple, d’obtenir des médicaments plus coûteux, des implants ou prothèse technologiquement plus avancés, un traitement rapide en quelques jours par des spécialistes et le libre choix du médecin, généralement jusqu’au médecin principal. La couverture hospitalière semi-privée garantit également l’hébergement du patient dans une chambre à deux lits. Ici, les thérapies et les traitements peuvent souvent être adaptés aux préférences du patient.

 

Division privée

La couverture d’hospitalisation privée offre tous les avantages de la couverture semi-privée, mais va plus loin. Le patient se voit garantir une chambre individuelle et, si possible, un traitement préférentiel. Le libre choix du médecin s’étend généralement au médecin-chef et cette couverture s’applique dans le monde entier et non, comme c’est souvent le cas pour la couverture des hôpitaux semi-privés, uniquement en Suisse ou dans toute l’Europe. Souvent, il existe également des contrats entre les assureurs maladie et les hôpitaux qui garantissent l’accès aux spécialistes en quelques jours au lieu de plusieurs semaines.

 

Grossesse et naissance

Certains gynécologues insistent sur une couverture semi-privée pour la naissance de votre bébé. Il est préférable de vérifier cela le plus tôt possible. Un délai d’attente de 365 jours est courant dans la plupart des assurances complémentaires d’hospitalisation. Cependant, il arrive que des naissances soient exclues.

 

Conclusion

Rien que par la loi, un hôpital ou un médecin dispose d’une plus grande marge de manœuvre avec un patient assuré en semi-privé ou en privé, de sorte que les patients peuvent souvent être traités plus rapidement et, dans certains cas, bénéficie de meilleures prestations. Bien sûr, en Suisse, nous sommes également bien couverts par l’assurance de base obligatoire, mais les assurances complémentaires nous permettent simplement d’avoir des soins de santé encore meilleurs. En particulier pour les enfants, la prime supplémentaire est négligeable, mais vous devriez certainement y réfléchir à deux fois avant de choisir la meilleure couverture. Pour les adultes, certains assureurs maladie proposent également des modèles dits “flex” ou “switch”. Ceux-ci permettent au client avant chaque traitement en payant une franchise déterminée à l’avance de passer à une division supérieure. Cette variante est certainement une bonne option si vous souhaitez payer le moins possible.

Vous devez également vous méfier des petits caractères. Les exclusions telles que les maladies psychologiques, les accouchements ou les soins palliatifs peuvent ne pas être dans votre intérêt. Chaque année, nous comparons méticuleusement tous les tarifs et CGV des entreprises du marché. Nous nous ferons un plaisir d’examiner avec vous les différentes possibilités par téléphone ou en personne et d’établir une offre sur mesure pour vous.

Prendre contact

Autres sujets intéressants

  • Planification de la retraite

    Tous les conseils et informations

  • Budget

    Créez un budget rapidement et facilement

  • Acheter un logement

    Tout sur l’immobilier

  • Conseil fiscal

    Comment économiser des impôts

  • Calculateur d'hypothèque

    Qu’est-ce que je peux me permettre ?

  • Economiser de l'argent

    Comment économiser dans tous les domaines

  • Système de planification FINA

    Enfin la vue d’ensemble et des finances parfaitement réglées

  • Check-lists

    Toutes les check-lists pour vos finances

  • Calculatrice financière

    Calculateurs, comparaisons et algorithmes

  • Articles sur le thème de l’épargne :

  • Économisez de l'argent sans se priver

    Comment économiser sans se priver

  • Réduire le loyer

    Le faible taux d’intérêt de référence fait baisser le loyer

  • Les erreurs les plus coûteuses

    Pour les taxes + assurances

  • Conseil

    Réservez un premier entretien gratuit

Cela pourrait également vous intéresser

Lade Suchresultate

“Économies de dernière minute sur l’assurance maladie”

Les primes d'assurance maladie augmentent à nouveau de 4,3 %. En comparant les assurances maladies, un ménage peut économiser en moyenne  plus de 900 par an. Vous avez encore jusqu'au 30 novembre pour changer votre assurance de base. Il pourrait êtr...

Le système suisse d’assurance maladie expliqué simplement

Notre système d'assurance maladie suisse est divisé en deux parties. D'une part, nous avons l'assurance de base qui est soumise au droit des assurances sociales (LAMal) et, d'autre part, l'assurance complémentaire qui est soumise au droit privé (LCA)...

Vous pouvez économiser jusqu’à 1000 francs par an sur les primes d’assurance maladie.

- Comment comparer les primes ? - Calculer la bonne franchise - Choisir le bon modèle d'assurance maladie - Zusatzversicherungen
Krankenkassen Zusatzversicherung Achtung heikel

Assurance maladie complémentaire

Le magazine online Nau a interviewé notre Consultant Senior et Partner Renato Ramseier sur le thème des dangers et risques de l’assurance maladie. L’article répond de manière brève et concise à ces questions Quelle franchise fait sens ? ...
  • Consultation

    Le fait de n'avoir un seul interlocuteur pour tous les domaines de la planification financière vous permet d'économiser beaucoup de temps et d'argent

  • Immobilier

    Réalisez le rêve de posséder votre propre maison ou de vendre votre propriété

  • Prévoyance

    Votre prévoyance est votre avenir. Vous pourrez ainsi planifier de manière ciblée et avec succès les plus longues de vos vacances.

  • Protection

    63 % des Suisses sont surassurés ou même doublement assurés. Notre devise : "Le moins d'assurances possible, mais autant que nécessaire sur le plan existentiel !

  • Conseil fiscal

    Installez-vous. Nous réduisons vos impôts

  • Sécurité juridique

    Avec nous, faites valoir vos droits. De plus, nous vous aidons à être capable de choisir ainsi que de décider de manière autonome dans toutes les situations de la vie.

  • Investissement

    Comment obtenir un rendement attractif avec des investissements écologiquement et socialement durables.